• Bin v'lo qu'cha r'cominch' (comme on dit chez moi).

    Il avait une tête chelou ce docteur, avec toutes ces assistantes satellites, hier.
    Moi j'dis que c'est pas avec un peu de poudre dans des sachets carrés qu'il va me faire croire qu'un caprice de l'estomac,
    ca fait ce genre de truc.

    La honte, un peu. Pas longtemps.
    Les talons aiguilles (au bout de ces paires de jambes qui font baver tous les européens,femmes comprises)
    m'évitent proprement.
    Proprement, en opposition a moi, affalée à terre comme un tas sale.

    Pas dans la rame quand même. Là, on s'inquietait un peu, peut être parce que dans le metro le matin y'a pas vraiment de place pour éviter quoi que ce soit.

    Je me retrouve tellement faible quand ca arrive que je suis incapabe de parler.
    Je remue les lèvres pour former des mots, sans son,
    comme un poisson hors de l'eau.
    Je ne peux rien répondre.

    J'ai vu le monde d'une chaise roulante pour trois minutes.
    C'est étrange, comme j'en ai honte. Le regard baissé, je m'excuse en silence, sans savoir pourquoi.

    Si j'poste plus pendant 5 jours c'est que j'ai pas trouvé le moyen de me connecter, même dans un batiment tout blanc,
    et la faudra vous inquietez.
    Appelez l'embassade. Informez Kitty. Faites des signaux de fumée, faites ce qu'il vous semble pertinent, mais faites quelquechose.


  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Juillet 2007 à 12:34
    J'peux
    pas faire grand chose, là. Pas tellement d'informations. Mais penser un peu à toi, oui. Peut-être cela peut t'il t'amener quelque chose. Courage.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :